Valider ses compétences en management de projet

Dans les entreprises, nombre de personnes sont chefs de projet sans en avoir conscience, car la gestion de projet touche un large champ d’activités: la gestion des délais, des coûts et de la qualité, la planification des ressources humaines, la communication ou la gestion des risques. Reconnaître par la certification les compétences techniques, comportementales et contextuelles des différentes fonctions au sein d’un projet, c’est satisfaire les exigences des mandants. Alors que la Suisse est reconnue comme un pays à «haut niveau de maturité de gestion de projet», les certifications ne cessent de croître. Preuve, s’il en est, que valider ses compétences dans ce domaine est un atout de poids, pour les personnes comme pour les entreprises.
 
Accroître sa maturité en gestion de projet
 
Par la certification, les personnes possèdent la preuve de leurs compétences, ce qui favorise leurs opportunités de carrière et leur employabilité. Cela participe également à accroître le niveau de maturité en gestion de projet de l’organisation qui les emploie. C’est la raison pour laquelle bon nombre d’entreprises ont choisi d’inclure des programmes de certification dans leur stratégie. Elles se dotent ainsi d’atouts concurrentiels pour les appels d’offre dans le domaine de la gestion de projets. Ces programmes permettent également de clarifier les rôles et de bien choisir les compétences pour les occuper, avec l’assurance de mandater des profils adaptés à leurs projets.
 
Une offre de formation multiforme
 
Les organismes de formation sont nombreux à offrir des prestations. Pour s’y retrouver dans l’offre disponible, il est important de veiller à plusieurs critères: le niveau de certification des formateurs, le contenu pratique des formations – basé sur des cas, des exercices concrets et des expériences réelles, le nombre de certifications réussies en fin de cursus. Un autre critère important est celui de la modularité de l’accompagnement à la certification: un format de coaching peut être intéressant pour des directeurs de portefeuille, de programme ou certains chefs de projet d’envergure.
 
Un référentiel international
 
IPMA (International Project Management Association) assure l’élaboration et l’amélioration d’un référentiel de procédures de certification et de 46 critères d’évaluation. Cet organisme regroupe une confédération de 55 pays dans le monde, dont la Suisse. La norme IPMA comprend quatre niveaux de compétence permettant de répondre à toutes les étapes de la carrière. Le certificat délivré est considéré comme un passeport international par les responsables certifiés. Plus de 12’000 personnes l’ont obtenu en Suisse, 200’000 personnes dans le monde. Une solide référence pour qui souhaite faire reconnaître ses compétences en gestion de projet.
 

 
Thierry Bonjour, membre de l’Association Suisse d’Organisation et de Management
info@aso-organisation.ch ; www.aso-organisation.ch

Parution
Agora n°12
Catégorie
Métier
Rubrique
Se former
Auteur
Thierry Bonjour