Quatre règles de sept pour rester innovant et créatif en formation

Tout au long de notre carrière, nous avons pratiqué la créativité et l’innovation dans nos cours. Aussi avons-nous à coeur de partager avec vous quelques éléments issus de notre expérience.
 
Sept raisons d’être inventif et innovant pour un formateur
 
« Gutenberg n’a pas attendu le développement du marché du livre pour inventer l’imprimerie. » Nicole Notat
 
1. Créer des produits nouveaux, des formations inédites.
2. Se démarquer des autres professionnels en développant des méthodes, des techniques, des supports et des exercices originaux.
3. Faire face rapidement aux changements et aux imprévus.
4. S’adapter aisément aux besoins et attentes de ses clients et de ses participants.
5. Développer une grande ouverture d’esprit et une forte tolérance aux différences.
6. Se remettre en question personnellement et professionnellement.
7. Être compétitif sur le marché.
 
Sept permissions à s’accorder pour être créatif ou inventif
 
« Le principal obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, mais l’illusion de savoir. » Daniel Boorstin in « Les découvreurs »
 
1. Briser les évidences, bousculer les habitudes, dénouer les certitudes.
2. Être illogique, incohérent, irréaliste, rêveur ou utopiste.
3. Transgresser les règles et les tabous, se tromper et faire des erreurs.
4. Admettre une pluralité de vérités et de bonnes réponses.
5. Se libérer de la critique, du jugement et de la censure.
6. Prendre son temps, laisser mûrir les choses.
7. Lâcher prise, jouer, s’éclater, avoir du plaisir.
 
Sept principes à respecter pour favoriser son inventivité
 
« Il suivait son idée, c’était une idée fixe et il était surpris de ne pas avancer. » Jacques Prévert
 
1. Faire confiance à son intuition.
2. Prendre du recul, adopter la position « méta » et sortir du cadre.
3. Combiner plusieurs idées provenant de contextes différents.
4. Ne pas s’arrêter à la première solution qui semble « la bonne ».
5. Solliciter et écouter les idées d’autrui, surtout si elles dérangent.
6. Réunir un groupe de personnes ressources à qui soumettre ses projets.
7. Et, comme le veut le Brainstorming, toujours travailler en 2 étapes :
7.1 Faire l’inventaire de toutes les options possibles et imaginables dans un premier temps, sans critiquer ou juger les idées émises.
7.2 Sélectionner les idées qui répondent le mieux à la question de départ dans un deuxième temps.
 
Sept manières d’entraîner quotidiennement sa capacité d’innover
 
« Découvrir c’est voir ce que tout le monde voit, mais le voir sous un angle différent. » Albert Szent-Györgyi
 
1. A l’issue de chaque cours, noter trois choses positives, trois choses dérangeantes et trois propositions d’amélioration.
2. Lorsque je crée un nouveau support, le soumettre à trois personnes et leur demander comment le contenu et la forme pourraient être améliorés.
3. Si une situation me préoccupe : la définir au moyen de trois mots-clés. Lancer une recherche Google et exploiter les résultats.
4. Jouer à l’avocat du diable : trouver au moins trois arguments valables pour défendre une opinion contraire à ses convictions ( par exemple : « Pourquoi le formateur n’a aucun intérêt à être créatif » ).
5. Lire un livre sans lien avec le sujet et chercher, par analogie, à en extraire des idées pour mon cours.
6. Pour chaque chapitre, trouver trois façons originales de présenter les données : les synthétiser, les illustrer, les entraîner ou créer des liens et des analogies avec d’autres données.
7. Se poser une question et laisser son esprit vagabonder en s’inspirant d’une odeur, d’une saveur, d’une mélodie, d’une image ou d’un paysage et exploiter les idées qui émergent.
 

 
Valérie Guignet Baumgartner, Formatrice en organisation, communication et créativité
va.baumgartner@bluewin.ch
 

 
Charles Brulhart, Formateur en développement personnel
c.brulhart@bluewin.ch, www.metafora.ch

Parution
Agora n°13
Catégorie
Métier
Rubrique
Métier
Auteur
Valérie Guignet Baumgartner & Charles Brulhart