Oui, jusqu’au bout

Le constat est brutal. Le formateur d’antan a perdu de sa superbe, il a laissé des plumes dans la tornade internet. Les apprenants viennent aujourd’hui chercher à son contact autre chose que du seul savoir. Si pendant longtemps, il lui suffisait d’asseoir son expertise pour sortir du lot, il lui devient aujourd’hui incontournable de repenser ses méthodes pédagogiques et sa manière de stimuler le groupe.

Cette recherche de pratiques innovantes, le Centre d’Education Permanente s’y adonne depuis toujours. Il passe aujourd’hui à la vitesse supérieure, avec un objectif ambitieux: inventer son offre de formation du futur, en associant ses intervenants à la démarche. Une nouvelle étape démarrée cet été, par le biais d’une succession d’ateliers de réflexion et de pratique. Pour l’animation, le CEP a fait appel à un expert en créativité: Jean-Charles Cailliez, aux multiples casquettes, dont celle de professeur un peu étrange, passé maître dans l’art de devenir élève dans son propre cours – la pédagogie renversée.

Le dossier spécial de cette édition d’Agora est consacré pour une bonne part à cette expérience inédite menée par le CEP. Et de façon plus large, à tout ce qui peut nous aider à innover dans nos pratiques. Des témoignages inspirants de nos pairs qui viennent confirmer combien l’innovation est à notre portée, pour peu qu’on sache s’y prendre.

Si l’on donne une caisse en carton à un enfant, il en fait son château. Que ferait l’adulte, à part la mettre de côté pour son futur déménagement ou la jeter aux encombrants? L’innovation peut surgir de presque rien, insiste Jean-Charles Cailliez (voir son interview). Il s’agit déjà de retrouver notre potentiel créatif, de faire taire un moment la voix de notre rationalité et surtout de croire jusqu’au bout que «oui, c’est possible».

Isabelle Inzerilli, Rédactrice en chef de l’Agora
isabelle.inzerilli@arfor.ch

Parution
Agora n°13
Catégorie
Actu
Rubrique
Edito
Auteur
Isabelle Inzerilli