Nouvelle formation certifiante dans le cadre de l’ARFOR dispensée par Jaqueline Plassiard

La commission ARFORmation crée en ce moment un nouveau cours destiné aux formateurs occasionnels.

Ce type de formation s’avère nécessaire pour de nombreux collaborateurs de diverses entreprises: mise au courant de certains détails, présentation de nouveaux procédés, mise à niveau des collègues, etc. Les raisons de former ponctuellement en interne sont très fréquentes. Par conséquent, l’ARFOR propose une formation parfaitement adaptée, dans une dynamique avérée et passionnante.

La formatrice désignée est membre de l’ARFOR, elle s’appelle Jacqueline Plassiard. Mais au fait, qui est-elle?

Adolescente, elle rêvait d’enseigner biologie. In fine, elle est devenue infirmière et a beaucoup aimé ce métier exercé pendant 17 ans. Toutefois, elle s’est prise de passion pour l’enseignement. Elle s’est alors inscrite en Science de l’éducation à l’université de Genève et a réussi une licence avec mention éducation des adultes, ceci tout en travaillant dans les soins.

En 2002, elle a obtenu un poste de chargée de formation à l’Imad puis aux HUG. Ces 15 années ont été très riches et lui ont permis d’acquérir une large expérience, de l’ingénierie de la formation à la formation d’adulte. Au quotidien: analyse des besoins, plan de formation, construction d’offres, recrutement des formateurs, formation de ceux-ci, réalisation des formations, évaluations, suivi de la qualité eduQua, partenariat avec l’université, conception d’e-learning, gestion de projets pour des publics très variés comme aides à domicile, cadres, directions, soignants, médecins, administratifs, …

En parallèle, elle devient auditrice chez Proformations pour la norme eduQua, responsable pédagogique pour des centres de formation pour adultes et formatrice de formateurs (BBFA, digital learning) et également sur des thématiques telles que l’approche de la personne âgée.

Depuis un an, elle est indépendante et poursuit le développement de ses activités dans ces différents domaines. Elle conçoit également des projets digitaux.

Aujourd’hui, elle encourage les formateurs à faire participer le plus possible les apprenants pendant les séminaires et à utiliser les nouvelles technologies quand cela a du sens.

Pour revenir à ce cours en création, il faut souligner, à côté des jours en présentiel, l’opportunité prévue de travailler à distance, par échanges sur Moodle. Ainsi les apprenants seront appelés à s’investir fortement, entre les journées de cours, afin de favoriser leur apprentissage en tenant compte de leur pratique mise en parallèle avec les aspects théoriques.

Une telle offre devrait donc répondre à la demande observée sur le terrain.

Michel Anderegg, Formateur avec Brevet fédéral, membre de l’Arformation
michel.anderegg@arfor.ch

Parution
Agora n°18
Catégorie
Cahier
Rubrique
Arformation
Auteur