Monique Hadl, formatrice FFA-M1

Formatrice et membre de l’Arfor depuis 20 ans, Monique Hadl est souvent décrite par son entourage comme altruiste, réfléchie et communicative. Portrait d’une formatrice bienveillante.

Signes particuliers

N’aime pas se lever tôt, le café et tous ses dérivés, le thon trop cuit, les lenteurs ou pannes informatique avec la petite horloge qui ne cesse de tourner, la mouche qui l’agace à son réveil le dimanche matin. Aime rire, les moments en famille, les ronrons silencieux de son chat, le partage et les discussions passionnées, l’odeur du feu de bois, les fruits exotiques, les sushis et la viande crue.

Son objet fétiche

Son smartphone «qui me sert à chronométrer, à donner des rendez-vous, à parler avec Siri qui a toujours quelque chose à dire, même quand il ne comprend pas, et aussi… à téléphoner à mes amis.»

Son parcours

Curieuse et toujours avide d’améliorer le champ de ses compétences, elle toucha à différentes fonctions jusqu’à ce qu’elle découvre le métier de formateur: ce fut la révélation! Sa vocation!

Depuis lors, elle n’a plus quitté son habit de formatrice. Aujourd’hui, elle travaille partiellement en entreprise, comme formatrice et coach et honore également des mandats en tant qu’indépendante, dans le domaine du développement personnel.

Sa façon de travailler

Empathique et pragmatique, elle sait être efficace tout en restant toujours à l’écoute de l’Autre. «Je réfléchis avant d’agir pour être le plus efficiente possible. Pour décrire mon métier, je dirais que j’aide les autres à comprendre des choses et à trouver des solutions.»

Un projet qui lui tient à coeur

«Je prévois de faire un CAS en médiation, afin d’avoir encore d’autres outils pour accompagner et soutenir dans des situations difficiles.»

L’Arfor et elle

Entrée à l’Arfor à l’occasion de sa formation pour formateurs il y a 20 ans, elle a obtenu son Diplôme Fédéral en 2005. Aujourd’hui elle a le plaisir d’animer dans le cadre du FFA-M1 et de «partager avec des pairs des points de vue et des expériences qui nous enrichissent tous.»

Propos recueillis par Coralie Schaffter

Parution
Agora n°16
Catégorie
Actu
Rubrique
À l'honneur
Auteur
La rédaction