Le cerveau, ce chef d’orchestre

Une bonne quarantaine de spectateurs enthousiasmés ont participé au premier volet d’un cycle de formation sur les neurosciences proposé par l’Arfor : une conférence dispensée le 13 juin dernier par le professeur Jorand à l’Hôtel Continental à Lausanne. Retour sur les temps forts de la rencontre.
 
Evoquant de manière précise et circonstanciée les trois modules qui seront proposés dans le cadre de l’Arfor dès cet automne, cet enseignant clair, précis et maniant l’humour finement, a d’emblée déclaré son intention : faire apprécier les neurosciences et leurs découvertes sans en faire un système rigide « clés en main ». En effet, les apprenants de cette formation devront par eux-mêmes constituer leur environnement pédagogique en toute liberté, en utilisant tout le potentiel mis à leur disposition aux cours de ces diverses étapes. Par des exemples captivants, sous forme de vidéos, de présentations imagées mobiles, le conférencier a aidé le public à saisir les facettes de cet univers nouveau, en plein développement, constitué par les découvertes récentes en neurosciences cognitives.
 
Usant d’un français académique sans ostentation, glanant par-ci par-là quelques expressions anglaises ( cette science comme beaucoup d’autres est activée des deux côtés de l’Atlantique ) Olivier Jorand a, partant de la vie courante et en s’appuyant sur le cognitivisme, su décrire divers phénomènes extraordinaires, dont le public lambda n’a aucune connaissance. Ainsi, le cerveau, ceci est maintenant prouvé, sait agir parfois indépendamment de notre état d’éveil, par exemple, les réflexes immédiats de crainte devant certains animaux ( mygales par exemple ), avant même que notre vision soit activée.
 
Une preuve du plaisir partagé par les membres présents : lorsque, ayant dépassé le temps prescrit, M. Jorand a proposé d’écourter son discours, c’est une vague de refus qui a secoué la salle et la conférence a ainsi duré 1h30 au lieu de l’heure prévue. Un moment de réseautage a conclu cette soirée mémorable.
 
Une chose est certaine, l’Arfor va continuer de s’investir dans ce domaine, avec le premier cycle de formation cet automne et un deuxième au premier semestre 2017.
 
Parcours et champs d’expertise d’Olivier Jorand
 
Privat-Docent aux Universités de Fribourg – Faculté des lettres, département de philosophie – et de Lausanne – Faculté des sciences sociales et politiques.
 
Il est détenteur d’un Doctorat en philosophie de l’Uni de Fribourg, où il a par ailleurs remporté le prix Vigener pour sa thèse en philosophie analytique.
 
Ensuite, il s’est focalisé sur la philosophie de l’esprit, l’intelligence artificielle et la théorie de l’évolution. Actuellement, ses intérêts sont dirigés vers les théories neurobiologiques, ainsi que leur modélisation mathématique et informatique.
 
C’est dans ce cadre qu’il a développé la formation qui sera dispensée dans le cadre de l’Arfor. Il convient de signaler que ces cours concernent également des managers, des médecins et tous les degrés de l’enseignement.
 

 
Michel Anderegg, Formateur avec Brevet fédéral, membre de l’Arformation
michel.anderegg@arfor.ch

Parution
Agora n°13
Catégorie
Cahier
Rubrique
Arformation
Auteur
Michel Anderegg