Coralie Schaffter, nouvelle rédac’chef d’Agora

Elle aime écrire par-dessus tout. Ses proches disent d’elle qu’elle est sincère, généreuse et un brin protectrice. De quoi tous nous embarquer dans un nouvel épisode des aventures d’Agora. Portrait.

Signes particuliers

Aime le karaoké avec ses enfants, le vélo entre amis au bord du lac, écrire, le latin, la zumba, un coin de cheminée les soirs d’hiver, les capuccinos au caramel, le bœuf tikka masala, Jaques Brel. Aime beaucoup moins les petites maladresses du quotidien: rater son bus, perdre ses clefs, oublier sa casserole sur le feu.

Son objet fétiche

La montre de sa grand-maman prévôtoise. «Le seul objet qu’il me reste d’elle. Cette montre me rappelle que le temps passe vite, qu’il faut profiter des gens qu’on aime et du moment présent. Carpe Diem.»

Son parcours

Obtient le prix de français Alice-Rivaz au collège du soir de Genève et devient professeure privée auprès d’adultes non-francophones et de jeunes universitaires pendant 13 ans. «C’était important pour moi de venir en aide aux jeunes en difficulté scolaire et de leur apprendre à avoir de nouveau confiance en eux. Ça impliquait de beaucoup les écouter et de les rassurer sur leurs capacités à étudier.» Se forme en RH, management, psychotraumatologie et médiation. Actuellement, à la fois assistante RH et rédactrice pour Swiss Leadership and Management, ainsi que pour le Littoral Région, journal neuchâtelois.

Sa façon de travailler

Parfois contemplative, parfois extravertie: «Lorsque j’écris depuis chez moi, je contemple ma vue sur le lac et m’organise pour être au calme quelques heures. Au contraire, dans ma fonction RH, j’apprécie être sollicitée.»

Un projet qui lui tient à coeur

Un jour vivre de sa plume: «J’écris depuis mes 13 ans et j’ai entrepris des études de lettres sur les conseils de mes anciens maîtres de classe. J’aime écrire. En vivre serait le bonheur absolu!»

L’Arfor et elle

Ravie de mettre ses compétences en écriture à disposition d’une association avec laquelle elle partage les valeurs. Souhaite poursuivre la ligne de la revue: innovation, excellence, synergie et pragmatisme. «Devenir rédactrice en chef est un rêve devenu réalité pour une ancienne lettrée comme moi. Pouvoir travailler en équipe et admirer la revue une fois terminée entre ses mains, c’est un acte créateur fort en émotion. Et ce, d’autant plus lorsqu’il est le fruit de toute une équipe de rédaction.»

Propos recueillis par Isabelle Inzerilli

Parution
Agora n°15
Catégorie
Actu
Rubrique
À l'honneur
Auteur
La rédaction